Ray Ban Caribbean

06/10/2012 09:05

Mes devoirs étaient terminés, et je ne me sentais pas assez calme pour lire ou écouter de la musique. J'envisageai d'appeler Renée afin de lui annoncer notre prochaine visite, puis calculai qu'il était trois heures du matin en Floride. Je pouvais toujours téléphoner à Angela. Puis je compris que ce n'était pas à elle que je souhaitais parler. Que j'avais besoin de parler. Je contemplai la fenêtre sombre en me mordant la lèvre. Ray Ban Caribbean
J'ignore combien de temps j'hésitai, pesant le pour - bien me comporter avec Jacob, revoir mon ami le plus cher, être une fille bien - et le contre - fâcher Edward. Une dizaine de minutes, peut-être. Assez en tout cas pour conclure que le pour l'emportait sur le contre. Après tout, seule ma sécurité inquiétait Edward, ce qui était absurde. Inutile d'appeler. Jacob avait décliné tous mes coups de fil depuis le retour d'Edward. http://lunettesrayban.biz Et puis, il me fallait le rencontrer en chair et en os, il m'était nécessaire de le revoir sourire comme autrefois, de remplacer l'abominable dernier souvenir que j'en avais gardé - ses traits déformés par le chagrin. Sinon, je ne serais jamais en paix. Je disposais d'environ une heure devant moi pour faire un saut à La Push avant qu'Edward ne s'aperçoivent que j'avais filé. L'heure de mon couvre-feu était certes dépassée, mais Charlie n'objecterait pas, puisqu'il s'agissait de Jake. 42Enfilant ma veste à toute vitesse, je dégringolai l'escalier. Mon père leva la tête, soupçonneux. Ray Ban Cats
- Ça ne t'ennuie si je vais chez Jacob ce soir ? Je ne resterai pas longtemps. Dès qu'il entendit le prénom, il se détendit et sourit, trés content de lui, comme s'il n'était pas étonné que sa leçon de morale eût agi aussi vite. - Pas de souci, chérie. Ne te presse pas. - Merci, papa. Je déguerpis.